Retour accueil
Notre histoire

Hôtel situé en plein centre ville de Carcassonne : Venez nous rencontrer !

Venez découvrir notre hôtel, il vous révélera notre personnalité.

Si votre chambre est unique, c'est parce que nous le sommes aussi.

Notre histoire devrait vous aider à comprendre pourquoi nous aimons tant vous accueillir !

Cécile et Stéphane RIVES

1- Une histoire de famille


1-1 Un couple de longue date :


Cécile : Notre histoire, c'est celle d'un couple, d'une rencontre. Nous avions 15 ans quand nous nous sommes rencontrés. J'aime partager, voyager et découvrir les gens, leurs modes de vie. L'été, nous travaillions ensemble dans l'hôtel familial des oncle et tante de Stéphane. C'est là que nous avons découvert le métier, l'accueil des clients, le souci du détail, l'anticipation de leurs désirs, répondre à leurs besoins.

Stéphane : Ma passion, c'est la vigne, le vin, les produits du terroir. C'est un travail de tous les jours que m'ont appris mes grands-parents. Une école de patience. J'aime les activités manuelles et je ne suis pas maladroit. Étant jeune, j'ai mené des chantiers dans le bâtiment. Je suis perfectionniste et aussi exigeant envers moi-même que je peux l'être avec mes ouvriers.
 

1-2 Avant tout une famille :


Stéphane : Notre attachement à la famille est primordial. Celle-ci est intimement liée à notre profession, et nos enfants s'impliquent toujours plus dans nos projets et chantiers. Nos aînés, Louis (2001) et Édouard (2002) ont très tôt participé aux chantiers. L'avis de Mathilde et Adèle, respectivement nées en 2006 et 2007, nous aide à faire évoluer la décoration de nos établissements.

Cécile : Les besoins des enfants sont notre priorité. Colomban (né en 2011) est parfois à la réception après avoir fini son travail scolaire. Souriant, il accueille les clients. Si nous avons choisi l'hôtellerie, nos enfants conservent leur libre arbitre. Louis étudie à Albertville, il a intégré le Pôle Espoir du Ski alpin Frnaçais. Son activité sportive lui donne la chance de voyager dans le monde entier. Sa perception de notre profession en tant que client nous aide à nous améliorer.
 

1-3 Notre passion : 


Cécile : Nous sommes des bâtisseurs, entreprendre et innover sans cesse pour offrir à nos clients le meilleur accueil, le confort et les services qui les rendront heureux de leur séjour. Notre métier, c'est faire plaisir en peaufinant chaque détail.

Stéphane : Nous voulons nous démarquer des chaînes hôtelières qui proposent un accueil sans âme, uniforme. Nous voulons la proximité avec nos hôtes, apprendre à les connaître pour mieux les recevoir, répondre aux envies qui leur sont propres. Nos clients sont comme notre famille, ils doivent se sentir chez eux dans leur chambre.
 

2- Ce que nous avons bâti !


2-1 Davantage d'espace, entre tradition et modernité :


Stéphane : Tout a commencé avec un vieil établissement en mauvais état au pied de la Cité de Carcassonne. À 28 ans à peine, Cécile et moi nous lançons dans l'aventure : nous l'achetons pour en faire un hôtel 4 étoiles.

Cécile : La tâche est colossale, nous retravaillons tous les espaces d'accueil. L'objectif : marier tradition et modernité au pied de la Cité médiévale. Un appartement particulier est rapidement aménagé pour nous permettre de travailler sur place 24 heures sur 24, au sous-sol de l'établissement. Nous endossons tous les rôles dans l'hôtel : réceptionnistes, décorateurs, gardiens de nuit, serveurs, ouvriers du bâtiment et agents d'entretien...

Stéphane : 10 ans, c'est le temps qu'il aura fallu pour mettre sur pied l'Hôtel du Château. Un établissement haut de gamme au pied de la Cité de Carcassonne. L'annexe, à une centaine de mètres de là, devient l'Hôtel Montmorency et ses trois étoiles.

Cécile : L'architecture et la décoration du moyen-âge sont omniprésentes à l'Hôtel du Château : tentures murales, plafonds à caissons, murs de pierre et fer forgé. L'accueil à la Française se veut subtil, en accord avec des matériaux de qualité et le respect des règles de l'art.

Stéphane : 2010 est une nouvelle étape avec l'acquisition de l'Hôtel de l'Octroi. Un établissement 2 étoiles lui aussi à deux pas de la Cité médiévale. Ce dernier comprend 17 chambres qui, bien qu'en bonne condition sont un peu vieillottes. Nous le rendons plus contemporain.

Cécile : Une opportunité se fait jour : nous achetons 4 maisons adjacentes en 4 mois. L'occasion d'agrandir l'Hôtel de l'Octroi. Il s'ouvre désormais sur un jardin, une grande terrasse et une piscine. Un hôtel contemporain et dynamique sous les tours de la Cité Médiévale de Carcassonne.

Stéphane : Malgré un investissement plus élevé que prévu, nous décidons de transformer ce lieu en un espace au design contemporain, coloré et joyeux. Une décoration simple que l'on pourrait reproduire chez soi. Le tout à mi-chemin entre la Cité et la ville de Carcassonne.

Cécile : Dans le même temps, nous avons la possibilité d'agrandir l'Hôtel Montmorency et développer notre offre grâce à deux maisons en vente à proximité.

Stéphane : Nous investissons une nouvelle fois, non sans prendre de risques. Le chantier, qui fait appel à des entreprises extérieures pour la première fois, me prend toute mon énergie. Je n'ai plus la disponibilité pour accueillir les clients. Un crève-cœur...

Cécile : L'hôtel Montmorency fait l'objet d'une nouvelle transformation, vers une identité plus contemporaine, un design et une décoration colorés et haut de gamme.
 

2-2 Le service : des équipes polyvalentes à l'écoute du client :


Cécile : Notre priorité est l'écoute du client. Dans nos 3 hôtels carcassonnais, le personnel recruté se doit d'être polyvalent et répondre à toutes les attentes. Entretien, accueil : ce sont 30 personnes qui se rendent disponibles et patientes pour devancer les demandes de nos hôtes.


Stéphane : Être à l'écoute, rassurer le client, satisfaire ses moindres désirs : nos équipes sont formées pour répondre favorablement en toutes circonstances.

Cécile : Nous voulons un personnel dynamique et impliqué, capable d'endurer les contraintes de ce métier exigeant qu'est l'hôtellerie. Il nous faut parfois faire évoluer les équipes pour s'assurer que le service soit parfait.

Stéphane : Peu à peu, les hôtels ont évolué au fur et à mesure des exigences des clients. Une chambre luxueuse, accueillante et confortable, ainsi qu'un accueil exemplaire ne sont plus suffisants. Il nous faut offrir davantage.
Aucun spa n'existe à Carcassonne, en 2011. Nous décidons d'offrir à nos clients ce luxe supplémentaire, au sous-sol de l'Hôtel du Château. Un espace privatif (piscine, hammam) permet à notre client de profiter du calme et de recevoir tous les soins de détente et bien-être qu'il désire. Un véritable hâvre de paix autonome, dédié à la relaxation et à l'esthétique.

Cécile : Nous formons 4 masseuses au sein des établissements Carita, à Paris. LA marque référence du soin et de l'esthétique. Les soins sont donc prodigués par notre propre personnel au sein de l'établissement. Une prise en charge haut de gamme dans des cabines privées et intimistes. Notre clientèle, désormais fidèle, profite au mieux de cet espace privilégié.
 

2-3 L'accueil du client à des prix étudiés :


Stéphane : Depuis 2010 la relation avec les clients a été chamboulée par les plates-formes de réservation en ligne. Pour ces derniers, la facilité de la recherche est un atout. L'offre comparative (prix, confort, localisation, services) est un gain de temps. Mais pour nous, professionnels de l'hôtellerie, cet intermédiaire rompt toute discussion préalable à la réservation.

Cécile : Nous n'avons plus de visibilité. La crise de 2008 déclenche une guerre des prix pour assurer le remplissage. Internet et ses sites de réservation en ligne accentuent la concurrence, prélevant au passage leur commission pour assurer aux hôtels le meilleur référencement. Les marges sont rognées (jusqu'à la moitié du prix d'une chambre) sur des tarifs déjà en forte baisse.

Stéphane : Nous perdons le contact avec nos clients. Nos investissemeents et la qualité de service proposée deviennent disproportionnés au regard des attentes des clients. Faudra-t-il licencier ?
Les avis en ligne sont une nouvelle difficulté. Les clients manifestent leur insatisfaction sans même nous en avoir parlé. L'outil numérique, le smartphone, prend le pas sur la relation humaine. Le métier d'hôtelier devient pénible quand les avis sont injustifiés, excessifs, indifférents au soin que nous avons mis à répondre à leurs demandes. Ces avis négatifs, bien que peu nombreux, nous démotivent ainsi que nos équipes. Il devient difficile de prendre plaisir à nous renouveler dans ces conditions. Nous avons besoin de changement, prendre un nouveau départ.

Cécile : Nous prenons conscience que tout ce qui nous a guidés jusqu'à présent doit être préservé : l'accueil des clients, la disponibilité, le souci du détail et l'envie de tout faire pour procurer du bonheur. Ce luxe a un prix, nous décidons de maintenir nos tarifs pour ne pas dégrader la qualité de notre offre.

Stéphane : Peu à peu l'utilisation des plates-formes de réservation en ligne évolue. Les clients cernent mieux l'offre et la valeur des prestations. Nous relativisons les reproches et prenons de mieux en mieux en compte les avis qui peuvent nous encourager à progresser. Nous avons grandi avec les hôtels de Carcassonne, mais nous avons besoin d'un nouvel air frais, entreprendre un nouveau projet.
 

3- De nouveaux projets ?


3-1 Nous retrouver :


Cécile : La famille est ce en quoi nous croyons depuis toujours. C'est de là que nous devons redémarrer. Passer davantage de temps avec nos enfants, retrouver une vie de couple, vivre selon nos valeurs.

Stéphane : Nous voulons de la pierre, de l'ancien qui a résisté aux vicissitudes du temps. L'Hôtel des Remparts est le nouveau point de départ de cette aventure, celui des Croisades parties de la vieille ville d'Aigues-Mortes, dans le Gard. Un lieu de villégiature pour des familles venues goûter le soleil et la chaleur de la Camargue.


3-2 Nous renouveler :


Cécile : Carcassonne n'est qu'une étape vers la mer, l'Espagne. Les clients ne restent qu'une nuit en sortant de l'autoroute. Ils sont pressés, visitent la Cité de Carcassonne dans l'urgence, et repartent dans les bouchons de l'A9. Ils ne sont pas prêts à goûter le repos que nous leur offrons, à profiter d'une pause dans un emploi du temps trop étriqué.

Stéphane : Aigues-Mortes est en revanche un lieu de séjour, on vient s'y reposer et profiter des vacances au rythme de la Camargue. On apprend à connaître les traditions, les manades, la faune et la flore locales. On se prélasse sur les plages, à bonne distance de Montpellier. On y découvre les habitants, leurs coutumes et produits locaux, les balades en bateau et la musique au grand air.
 

3-3 Nous améliorer :

 
Cécile : La terrasse de l'Hôtel des Remparts est le point de départ de votre séjour. À peine posé vos valises, vous y dégusterez la recette secrète d'un cocktail concocté par Stéphane et les garçons. Puis, on découvrira la fraîcheur de vastes salons, sous des voûtes de pierre baignées d'une douce lumière pénétrant par les hautes fenêtres. La piscine intérieure sera l'endroit intime où se ressourcer après avoir subi la chaleur estivale.

Stéphane : Ancienne caserne, puis gendarmerie et prison, le bâtiment a conservé son architecture massive aux pièces spacieuses. Les chambres en vieille pierre taillée et leurs hauts plafonds offrent à la fois confort et modernité, sobriété et raffinement.

Cécile : C'est un nouvel équilibre qui est désormais recherché : concilier le charme et la force de la pierre avec le confort et la sérénité de nos chambres.
L'Hôtel des Remparts se doit d'être l'endroit où l'on vient chercher la quiétude, la douceur de vivre entre amis ou en famille, pour des rendez-vous d'affaires. En toutes saisons profiter d'un lieu chaleureux et accueillant.

Stéphane : Lorsque nous avons repris l'hôtel en 2016, nous avons caressé ce rêve, mais la réalité de l'édifice nous a imposé des contraintes que nous n'avions pas envisagées. Le chantier s'avère bien plus dur, la pierre nous rappelle à la réalité des constructions anciennes. Rénover et reconstruire tout en respectant l'Histoire est un travail de Titans, surtout quand le temps vous est compté !

 
Cécile : Les chambres devaient être prêtes en 2017, mais les retards techniques et surtout l'inconstance des artisans qui bouleversent le calendrier et les impératifs budgétaires deviennent une contrainte supplémentaire.

Stéphane : Chaque jour, dès 6h du matin, je prépare personnellement le chantier et le matériel afin de prévenir tout retard et faire que le chantier démarre le plus tôt possible. Je tire parti des pauses pour échafauder les plans, peaufiner ce qui peut l'être. Mes journées finissent tard le soir, en effectuant les tâches qui ne nuisent pas au voisinage.

Cécile : Été 2017, c'est l'ouverture ! Mais seulement le bar et la terrasse. Toujours dans les travaux, nous apercevons une lueur d'espoir. Cette première et courte saison est un succès.

Stéphane : Presque un an plus tard, après 19 mois de chantier, l'Hôtel voit le jour, enfin. L'ancien bâtiment militaire accueille ses premiers clients, tandis que notre famille renaît, autrement.

 

3-4 Notre nouvelle vie :


Nous avons finalement emménagé à Aigues-Mortes et continuons de partager notre temps avec Carcassonne.
Nos enfants vivent peu à peu de leurs propres ailes. Trois d'entre eux vont à l'école à Montpellier. Notre plus grande fille est à Lyon, et notre aîné continue la compétition dans les Alpes, au Pôle Espoir de ski alpin.

Quel sera notre avenir ? Nul ne le sait. Mais il est une certitude : notre envie est toujours aussi vive de créer des ambiances et inventer des hôtels !

À suivre...
Charmant et convivial Nous avons été charmé par cet Hôtel. Nous avons passé une nuit et pris un bon et copieux petit déjeuné. Les chambres sont propres et décoré avec beaucoup de goût. L'Hôtel en lui même est très cosy et familiale avec Eliot pour vous servir... Tout cela au pied de la cité de Carcassonne. Nous tenons tout simplement à vous remercier pour ce moment passé. Je pense dire avec certitude que nous reviendrons.
– Laeti1319 France
Nombre de nuits
Meilleur prix garanti pour votre séjour